Actus

La prématurité, premier grand risque des grossesses gémellaires


Les grossesses multiples représentent environ 13000 naissances par an. Près de la moitié des jumeaux naissent prématurés. La fondation PremUp qui tenait ses assises le 16 mai 2009 à Paris, a pour vocation de mieux comprendre et prendre en charge la prématurité. (Actu du 18/05/09)

  • En France, 12737 femmes ont accouché de jumeaux en 2006. Ce nombre a connu en 35 ans une hausse de 80 % qui s'explique notamment par des grossesses plus tardives et le développement des traitements de l'infertilité, à l'origine de 40 % des naissances de jumeaux.
  • Outre le risque de complications lors de la grossesse et d'accouchement par césarienne, les grossesses gémellaires accroissent également le risque de mortalité in utero, ainsi que le taux de prématurité: environ 50 % des mères de jumeaux accouchent avant 37 semaines d'aménorrhée. Les grossesses gémellaires représentent également 16 % de la grande prématurité (entre 28 et 33 semaines d'aménorrhée).
  • A l'heure actuelle, les connaissances scientifiques et médicales ne permettent pas d'évaluer avec fiabilité les risques d'accouchement prématuré et encore moins de les prévoir. Cependant, en ce qui concerne les grossesses gémellaires, un suivi spécifique permet d'obtenir des effets préventifs. " La prise en charge adéquate de ces patientes par des équipes aguerries est nécessaire afin de diminuer les risques encourus par la mère et ses enfants ", remarque le Dr Bassam Haddad, gynécologue-obstétricien au centre hospitalier intercommunal de Créteil.
  • Reste ensuite à accueillir les bébés et à gérer " l'impact émotionnel " suscité par l'arrivée simultanée des deux enfants. Les mamans de jumeaux ont en effet deux fois plus de risque de dépression durant l'année qui suit la naissance. Une question sur laquelle planche la fondation PremUp qui vient de lancer au service de néonatologie du centre intercommunal de Créteil, un projet pour favoriser le lien parental pendant l'hospitalisation du bébé prématuré.

Marie Auffret-Pericone

Vous souhaitez partager votre expérience et vos questions ? Rendez-vous sur notre Forum Prématurés.