Grossesse

Les questions que vous n'osez pas poser

Les questions que vous n'osez pas poser



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pendant les neuf mois de votre grossesse, mille et une questions vous viennent à l'esprit. Certaines vous semblent si intimes ou simplettes que… vous n'osez pas les poser. Des futures mamans l'ont fait pour vous.

" Je suis au tout début de ma grossesse et j'ai sans cesse envie de dormir ? Je me demande si c'est normal ? "

  • Coup de pompe et fatigue au cours de la journée sont les signes caractéristiques d'un début de grossesse ! Ces phénomènes sont directement liés aux bouleversements hormonaux de votre corps au premier trimestre. Cette fatigue s'estompe en général après le troisième mois.
  • Notre conseil : écoutez votre corps et, si vous le pouvez, reposez-vous dès que vous en sentez le besoin. Si vous travaillez, couchez-vous plus tôt le soir et aménagez-vous des temps de repos dans la journée. La sieste, c'est l'amie des futures mamans.

" Le soir où mon bébé a été conçu, j'étais chez des amis et nous avons bien arrosé le repas. Y a-t-il un risque pour mon bébé ? "

  • Rassurez-vous, votre enfant ne court pas de risque car la formation des organes commence plusieurs jours après la conception. En revanche, toute consommation d'alcool est totalement déconseillée pendant la grossesse : toutes les substances nocives que vous consommez passent à travers le placenta et atteignent le fœtus. Les effets de l'alcool sur l'enfant peuvent être terribles : malformations, retard mental, troubles du comportement…
  • Notre conseil : refusez toute sollicitation en expliquant " Mon bébé ne boit pas ".

" Peut-on fumer ? "

  • Autant que possible, essayez d'arrêter de fumer dès le début de votre grossesse ou diminuez sérieusement votre ration de cigarettes quotidienne. Si vous fumez, votre enfant risque de souffrir d'hypotrophie, c'est-à-dire d'un retard dans son développement pour cause de malnutrition.
  • Les risques de fausses couches, de grossesses extra-utérines sont eux aussi plus nombreux. Les enfants de fumeuses sont plus maigres et naissent prématurément.
  • Notre conseil : vous devez tout faire pour arrêter.

Et le cannabis ?

  • Aucune drogue n'est anodine. Dure ou dite douce, elle passe systématiquement de la mère à l'enfant pendant la grossesse et plus tard pendant l'allaitement. Si le haschisch et la marijuana ne provoquent pas d'anomalies connues chez le bébé à naître, il n'en reste pas moins que le moindre " petit joint " pris par la mère entraîne chez lui un état de réponse immédiate à la drogue suivi d'une accoutumance.
  • Notre conseil : abstenez-vous pour la santé de votre bébé.

1 2 3 4